ActualitéExploitationFootballNamingRénovationStades

Lionel Ollinger : « Ce projet doit assurer la pérennité du FC Metz en Ligue 1 »

Lionel Ollinger, pourriez-vous nous raconter votre parcours qui vous a amené à la tête de FC Metz Stadium ?

« Je suis le directeur général du FC Metz Stadium depuis le 1er Décembre 2019. Je n’ai jamais travaillé dans le sport professionnel. J’ai tout d’abord fait une école de commerce et puis ensuite un Management du sport à l’Université de Strasbourg. J’ai toujours managé du sport dans le domaine plutôt fédéral et en particulier dans le monde du tennis. Après avoir passé 10 ans dans un groupe hôtelier Accor et dans un groupe de restauration qui s’appelle Elior, j’ai rencontré, par hasard, de part mes activités dans le tennis, le président du FC Metz, Bernard Serin. Lui me parlait foot et moi de tennis. A partir du moment où le stade a été propriété du FC Metz, via une société qui s’appelait Immobilière Saint-Symphorien, le club a lancé son projet et le président m’a contacté pour que je rejoigne ce projet dans la partie hors-football. Il était question à ce moment là d’avoir une organisation scindée en deux : la SASP qui est le sport professionnel dirigée par Hélène Schrub et la partie hors jour de match que je dirige. L’objectif est de créer de la marge d’affaire additionnel et du chiffre d’affaires pour un stade multifonctionnel. C’est vraiment l’histoire d’une rencontre entre le président du FC Metz et moi-même. »

Lionel Ollinger

Pourquoi et comment est arrivée cette idée de rénovation du stade ?

« Cela fait bien longtemps, depuis que le président Serin a repris le club, qu’il avait l’intention de développer un projet sur le fondement même de ce qu’avait fait l’Olympique Lyonnais. On a eu la même sensibilité au même moment, si ce n’est que ça a pris plus de temps à Metz. Ça fait bien une dizaine d’années que l’idée était de rénover le stade et de devenir propriétaire. Le FC Metz avait besoin de refaire son stade pour qu’il puisse accueillir des rencontres européennes et développer ses revenus. Aujourd’hui, le club est le deuxième club en France à être propriétaire de son stade. »

Quelles sont les spécificités de cette rénovation ?

« Le stade va maintenant permettre au club une multifonctionnalité. Dorénavant le stade va être beaucoup plus utilisé, et pour d’autres activités que des matchs de football, avec des événements culturels, sportifs et d’entreprise. Il faut que le stade vive tous les jours. Chaque étage va avoir une vie match-day et hors match-day. Dans cet immeuble, de 16 000 mètres carré, on aura un club affaires unique en Province, un superbe espace de coworking et 8 000 mètres carré dédiés aux séminaires et événements d’entreprise. Il est important de faire venir dans un stade de football, des gens qui ne seraient pas venu spécifiquement pour le football. De par ses activités, le président Serin connaît bien les stade belges. Ceux-ci sont beaucoup plus multifonctionnels et c’est une vraie source d’inspiration. De plus, le stade va devenir un lieu encore plus emblématique de la ville, puisqu’il est très visible car il est juste à côté de l’autoroute A31 où passe plus de 70 000 véhicules par jours. »

Quel est le coût de cette rénovation ?

« Le coût de la rénovation est de 80M d’€, que ce soit pour la tribune Sud, les angles du stade, les abords et les parkings. »

Comment avez-vous construit ce financement ?

« Nous avons reçu des aides des collectivités territoriales, avec notamment 5M€ de la ville de Metz, 5M€ du département de la Moselle et 15M€ de la Région Grand Est, ce qui fait déjà 25M. Cet investissement long terme est également financé par des fonds propres. »

Qui s’est chargé de faire les travaux ?

« En ce qui concerne les entreprises, les deux principales sont locales : Demathieu & Bard, basée à Montigny-lès-Metz, et Costantini, au Luxembourg. Nous avons également été accompagné par Karsten Fiebiger, un architecte allemand qui a travaillé sur la rénovation du stade de Kaiserslautern, pour la coupe du monde 2006 en Allemagne. »Tribune Sud Stade Saint-SymphorienQuel impact a eu la Covid-19 sur le chantier de rénovation du stade ?

« Avant la crise sanitaire, les travaux du stade devaient se finir en fin d’année 2020. Le premier confinement a provoqué un peu de retard, et donc on était sur une livraison du stade pour Janvier 2021. Là, avec le second confinement, on se base plus sur Avril 2021. Le chantier a forcément pris du retard à cause de la situation sanitaire actuelle que l’on connaît. Il arrive que des personnes travaillant sur le chantier s’arrêtent car ils sont cas contacts, ou parce qu’ils ont la COVID. Les entreprises ne peuvent pas travailler ensemble au même endroit. »

Que peut apporter concrètement cette rénovation de stade au FC Metz ?

« L’objectif du club est maintenant de se pérenniser en Ligue 1, et pas de faire l’ascenseur comme on a pu le faire. Avec de bien meilleures infrastructures (stade & centre d’entraînement), le FC Metz peut viser le milieu de tableau de Ligue 1 chaque année, et pourquoi pas plus. Le club sera en capacité d’accueillir des compétitions européennes dans les prochaines années.  La capacité du stade va ainsi passer de 24 500 places à plus de 30 000. »

Est-ce que le club du FC Metz travaille actuellement sur d’autres projets concernant son stade ? Un projet de naming du stade est-il d’actualité ?

« Le club travaille sur des projets par rapport à son stade, et notamment 2 angles du stade Saint-Symphorien. Dans l’angle Sud Ouest, un amphithéâtre de 300 places va y être intégré afin de pouvoir faire des séminaires et des conventions. Cet angle devrait être terminé d’ici la fin d’année 2021. Le naming du stade est clairement un projet d’actualité au FC Metz. On travaille dessus. »

Thibault Maurice
Thibault : Etudiant en Master Management du Sport à l'Université Rouen-Normandie. Passionné de sport depuis le plus jeune âge, il décrypte de par des échanges avec des professionnels l'actualité des stades et arenas, de la conception à l'exploitation.

4 Commentaires

  1. […] structures en France sont à la recherche d’un « namer » : le FC Metz et son Stade Saint Symphorien, la piscine de Montpellier, […]

  2. […] devrait voir le jour dans les prochaines années. Il s’agit de la construction d’un stade entièrement en bois. Initié en 2016, ce projet vient de recevoir l’approbation de The […]

  3. […] Metz Stadium, la filiale du FC Metz en charge de la construction, l’exploitation et la maintenance du patrimoine immobilier du […]

  4. […] club espère nouer un contrat de naming pour ce centre […]

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 %

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies plus d'informations

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à naviguer sur le site sans changer vos paramètres, nous partirons du principe que vous êtes d´accord pour recevoir tous les cookies du site Volvo. Vous pouvez toutefois si vous le souhaitez, changer les paramètres de vos cookies. Sachez que si vous changez ces paramètres, nous ne serons plus en mesure de garantir le bon fonctionnement de notre site web. Certaines fonctionnalités peuvent disparaître, et il se peut que vous ne soyez pas en mesure de voir certaines parties du site.

Fermer